Publié dans Non classé

Jeudi, Vendredi, Samedi : de grès et de verre

Le centre ville offre lui aussi de belles surprises. Ici, contrairement à Melb … pardon, à « cette autre grand ville Australienne », rivale et néanmoins amie (sauf en ce moment, où il vaut mieux éviter de mentionner trop fort qu’on vient de cet endroit où il y a un pic de CoVid, et de cet état où ces gros malins n’ont pas réussi à gérer la quarantaine proprement, si bien qu’ils sont obligés de remettre en « lockdown » une dizaine de suburbs) … contrairement à cette ville dans le Victoria donc, les immeubles sont plutôt des années 20 et 30 que 1880 … différentes périodes de prospérité. Alors que Melbourne était la ville la plus riche du monde en 1890, Sydney n’est devenue dominante que vers la moitié du XXe siècle, mieux située sans doute pour commercer avec l’Asie et le Pacifique.

Ici, plutôt que les frontons victoriens, on trouve donc plutôt le monumentalisme imposant des années 1910, ou les lignes droites de l’art déco. Le tout en grès jaune, ce qui, sous un rayon de soleil, donne de belles couleurs…

Plus ici qu’à Melbourne, tout a été reconstruit, et tout semble encore en construction. Les beaux immeubles de pierre sont donc entourés de façades de verre (pas toujours très intéressantes), et les grues et les palissades envahissent les rues du centre ville. Ca donne un petit côté « nouveau riche », une impression d’une ville qui est devenue importante il n’y a pas si longtemps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *